Les enfants de la Fondation

En 25 ans, la Fondation a développé sept projets culturels Sherpa dans les vallées de l’Everest, du Solukhumbu et du Makalu (rénovation de moulins, de chörtens et de monastères). Elle a surtout contribué à éduquer complètement 39 enfants orphelins dont le père est mort en expédition.

En 2021, il nous reste encore 16 élèves/étudiants (dont un nouveau) à accompagner:

Les plus jeunes à Little Angels' school


Karma Tshering,
classe 1. Son père est décédé à l’Everest lors du tremblement de terre de 2015.  A cause de la covid-19, il n’a pas pu commencer sa scolarité en mars dernier…Il va le faire cette année. Cette année, il a étudié un peu avec son frère l’anglais, les maths et le népalais et joué au basket ball.


Kusang,
classe 3. Pendant le confinement, il a étudié à distance, surtout l’anglais. Il aimerait être médecin et apprécie de jouer au volley-ball. Orphelin de père et de mère, il est resté chez son oncle à Kharikhola pendant quatre mois.


Nawang Palden
classe 4. Elle a passé cinq mois à Pangboche dans le Khumbu, chez son grand-père qui a gravi 10 fois l’Everest et 2 fois l’Ama Dablam. Elle aime étudier l’anglais (son niveau est excellent!), le népalais, les sciences et les maths et jouer avec ses amies de différentes ethnies qui lui ont manqué. Elle rêve de devenir médecin.


Pemba Chheten,
classe 7. Pendant les sept mois du confinement, il a étudié à distance le népalais, l’anglais, les maths et les sciences. Il aime bien les sciences sociales et aimerait devenir un business man. Il aime aussi jouer au football et au ping-pong.


Lhakpa Yangjum,
classe 7. Pendant le confinement, elle est restée chez son oncle avec son petit frère, Kusang. Elle aime étudier les sciences mais surtout chanter les chants népalais et jouer au football. Son rêve est de devenir chanteuse.


Tashi Tshering,
classe 8. Il aime surtout apprendre le népalais, l’anglais et les maths. Il aime aussi jouer au basket et aimerait devenir pilote d’hélicoptère. Il a surtout beaucoup grandi.


Ang Sumba,
classe 10. Pendant huit mois, il a étudié à distance de 10h à 15h tous les jours les maths, le népalais, l’anglais et les sciences. Il aime jouer au basket avec son frère et se prépare à l’examen du SEE. Il devra faire des progrès en anglais.